• Comment suis-je tombée amoureuse du sport ?

    Hey toi !

    Il est vrai que je pouvais trouver à cet article plusieurs noms comme "comment j'ai perdu 25 kilos en 10 mois", ou "comme suis-je passé de la sédentarité à l'activité ?". Mais, il me semblait primordial de te communiquer d'abord à quel point, le sport,  ce n'est pas une corvée pour atteindre ses objectifs; mais une passion dont tu ne t'en lasses plus.

     

    Dans cet article, toi , je te demanderai d'être bienveillant dans ta lecture. Car ce que je vais te dévoiler, c'est très dur pour moi aussi.

     

    ________

     

    Avant de faire du sport, j'étais une fille qui dessinait beaucoup. Le dessin était une passion qui avait bercé mon enfance, mais étrangement, le dessin commençait à m'ennuyer.

     

    En 2018, j'avais passé une  année scolaire catastrophique : j'étais jalouse, impulsive, pleurnicharde, colérique, je n'aimais que ma personne mais ironie du sort, je n'avais aucune confiance en moi. Je crachais sur tout le monde car je me sentais inférieure, laide, indésirable et j'en passe. Bien sûr, c'était pas mon physique qui me rendait laide, mais mon comportement. Or mon comportement s'influait de par mon manque de confiance en moi et il est là, le cercle vicieux. 

    Le soucis, c'est que même si ces mots sont durs : j'étais grosse. Et je ne dis pas ça pour être méchante volontairement : j'étais médicalement désignée comme une personne atteinte d'obésité; je mesurais 1m60 pour 90 kilos. 

     

     

    Comme suis-je tombée amoureuse du sport ?

     

    Comme suis-je tombée amoureuse du sport ?

    Je décide de me reprendre en main, et je demande à ma mère de m'inscrire dans une salle de sport. Elle accepte difficilement, elle se dit que je ne vais pas y aller souvent car je ne vais pas aimer. Maman, heureusement que tu n'as pas refusé. 

     

    Il est vrai qu'en allant dans cette salle, j'étais déterminée. Et je le suis toujours ! Mais je n'arrivais pas à m'enlever l'idée de la tête que la salle, c'est un monde superficiel remplis de gens arrogants, trop beaux et super bien musclés, qui se snappent toujours sur le tapis vitesse 15 km/h...

     

    Jusqu'à ce que je mette mes pieds dans la salle, et que je rencontre Nicolas, l'instructeur de BodyAttack. Il était fin, mais vraiment fin, et j'avais du mal à imaginer ce type coach. Il ne répondait pas à mes préjugés.

     

    Il m'a montré le râmeur -une sorte de machine de torture ou tu travailles ton cardio et tout tes muscles à la fois ahahaha-, j'ai dû en faire une heure, et le gars m'encourageait comme personne ne l'avait jamais fait. Je me sentais forte, supérieure à l'ancienne Louise. 

     

    Il m'a ensuite donné rendez-vous à 16h pour mes premiers cours de bodyattack et combat : j'ai pas assumé. Je suis rentré chez moi à 21h, claquée, les vêtements trempés, je ne sentais plus mon corps. Mais j'étais tellement, tellement, tellement fière de moi.

     

    Durant cette époque, j'avais un petit copain dont j'étais follement amoureuse. Cependant, quand il se passait des choses, je me sentais tellement laide, et il le ressentait ce mal-être aussi. On a rompu, quelques mois après, j'ai souffert, parce que j'étais vraiment tombée amoureuse. Mais la salle de sport était la seule chose qui m'aidait à me sentir mieux : quand j'y allais, je ne pensais vraiment plus à rien. Ma tête était vide, je m'amusais, courais, transpirais, pleurais parfois; j'extériorisais tout ce qu'il fallait que mon corps élimine, que ce soit la graisse comme la mauvaise mine. Mon but, c'était d'évoluer. 

     

    Le 6/7/2018, je pesais 86.7 kg. J'avais perdu du poids, je me sentais heureuse, je bougeais sans arrêt, j'aimais le sport et le sport m'aimait. J'étais la fille -et je le suis toujours- la plus forte et ambitieuse. Et c'est là que j'ai rencontré J-D, mon coach et le gérant de cette salle. Et Leah, aussi, la première femme dont j'étais tombée amoureuse. Et Alexia, la meilleure amie de Leah. J-D, c'est un homme dur, stricte, vieux-jeu, taquin; un peu beauf sur les bords, fit et il aime les femmes blondes à belles formes et à ventre plats. Alors, dit comme ça, on dirait que ce J-D est un vrai connard -d'ailleurs très peu l'apprécient à cause de ce caractère-. Et pourtant, il est le pilier de ma progression : il m'a coaché gratuitement et personnellement alors que le coaching personnel est payant, il m'a laissé le remplacer dans certains cours lorsqu'il était occupé, il me criait dessus quand j'abandonnais et il me rappelait toujours mes objectifs. Leah, quant à elle, était la plus belle femme du monde. Elle avait la trentaine, elle était fine et musclée, avait un visage d'ange et un sourire magnifiquement raffiné. Elle est celle qui m'a fait aimer le BodyAttack, et Dieu sait que je ne la remercierai jamais assez pour ça. Alexia, amie de Leah, était assez cool : elle voulait devenir coach sportive et elle fut la première à savoir que j'avais pour idée de faire ce boulot là. Hélas... J-D et Leah se sont disputés. Et les meilleures amies sont parties. Et m'ont laissé. Ce fut dur pour moi. 

     

    Mais j'ai continuais. 

     

    Le mois de septembre arrive, je suis belle et rayonnante pour la rentrée. Je suis bien plus sûre de moi, et je suis amie avec tout le monde. D'ailleurs, je remercierai jamais assez mes camarades d'avoir oublié l'ancienne moi que j'étais. 

     

    De novembre à janvier, je pesais entre 78kg à 75kg. 

     

    Comme suis-je tombée amoureuse du sport ?

     

    Comme je fais du théâtre, et que je jouais dans toute ma ville, je devais répéter. Beaucoup. Et donc moins aller à la salle -mais j'y allais au moins trois fois par semaines, faut pas déconner ahaha-. Je continue à perdre du poids, à bien me nourrir (parce que oui, l'alimentation jouait UN ÉNORME RÔLE), jusqu'à ce que je rencontre le cauchemar allégorique qu'était Alejo, mon ex. 

     

    Il ne m'a jamais encouragé. Son tripe ? Se moquer de mes objectifs, dire que j'étais encore trop grosse pour devenir coach, que le bodycombat et attack "c tro facil" et il me trompait. Par dessus le marché.

     

    Mais, rassure-toi : moi, j'avais désormais de l'estime pour ma personne. Alors même si je l'aimais, les gueux matchos sexistes  dans son genre, ça dégage de ma vie !

     

    Entre le mois de mars et avril, je stagne à 67 kg.

     

    Comme suis-je tombée amoureuse du sport ?

    Comme suis-je tombée amoureuse du sport ?

     

    Ça me gonfle fort, et je fais une crise de boulimie : je ne vomis pas, mais je fais du sport dès la moindre calorie consommée, et je complexais sans arrêt. (Eh oui, la boulimie, c'est pas que quand tu te forces à vomir ton repas !)

     

    Comme je mange que de la salade (comme une idiote), mais que je vois que je perds pas un gramme, bah je rebouffe de la merde. Et puis là, deux kilos sur ma balance. 

     

    Mais crois-moi, ces deux kilos sont arrivés au bon moment puisque je décide de me reprendre en main !

     

    Aujourd'hui, je pèse 66 kg. Mon objectif? 56 kg, et avoir des abdos PUTAING. Et je me rends compte que, le sport, ça m'a forgé un mental d'acier. J'ai toujours envie de me dépasser, d'être meilleure que ce que j'étais la veille. Tous les jours, même quand tout va mal. Et je dis pas ça parce que c'est joli, c'est beau, c'est rose : je suis vraiment, vraiment devenue accro au sport. Et c'est la meilleure drogue que je puisse connaître. 

     

    N'oublie jamais que tu n'as pas à ressembler à qui que ce soit. 

     

    Que tu n'as pas à vouloir le corps d'une personne.

     

    Et surtout, souviens-toi de tes objectifs lorsque tu penses abandonner. 

     

    Comme suis-je tombée amoureuse du sport ?

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 14 Avril 2019 à 12:37

    Ca fait un super témoignage je trouve, pour motiver certaines à se montrer plus honnête envers elles/eux-même et commencer à se fixer des objectifs et surtout... se pousser à les atteindre! :) Avec les photos pour appuyer avec l'évolution progressive, c'est cool! ^^
    (perso j'aime pas tellement montrer ma tronche mais en me poussant à le faire parfois ça me permet de prendre un peu plus confiance et dédramatiser. o/)

     

      • Dimanche 14 Avril 2019 à 13:19

        Salut Mad !

         

        Je suis contente que tu penses ça de mon article :) et effectivement, j'espère de tout coeur que les lecteurs prendront connaissance de ce but qu'est de leur faire poursuivre des objectifs qu'ils ont toujours voulu atteindre !

         

        Ah, les photos... J'étais pas sûre de les mettre au départ, parce que c'est pas tant ma tête qui me dérange mais mon corps ^^. Mais je sais que quand on est coach, on doit s'assumer comme on est. On a pas trop le choix. Parce que si mon client n'est pas sûr de lui, et moi non plus, je serai pas en capacité de l'aider.

         

        Et tu DOIS avoir confiance en toi, Mad. T'es un type super intelligent, franc et sympa. T'as toutes les raisons du monde de t'assumer.

    2
    Dimanche 14 Avril 2019 à 13:33

    Oser parler de soi permet de prendre en assurance, c'est une habitude à prendre! ^^ Et oui, pas faux... si toi même est hésitante, ça risque de pas être simple pour les gens que tu veux/ es censée aider... 

    xD Ouhla. Intelligent, faut chercher. La franchise, ça plait pas à tout le monde. Et pour les côtés sympa pareil. x) Tantôt je serais le gentil, tantôt je serait le grand méchant monstre qui fait peur aux petites filles. (dit comme ça.. pffrr) Et nop. Je ne m'assume pas. Ou difficilement. :o C'est chiant d'avoir l'air d'un bishônen à 23 piges, parfois. (même si ça peut être amusant dans certaines situations)

      • Dimanche 14 Avril 2019 à 13:47

        Je confirme, c'est pas une bonne idée d'être coach sans avoir un minimum de confiance en soi.

         

        Ah, pourquoi tu dis ça ? Je te l'ai dit : ici, on pas le droit de remettre ma parole en doute, je suis la Grande Louise ! :p dans mon royaume, on est tous parfait à sa manière. Et oui, à mes yeux tu es intelligent. Oui à mes yeux, la franchise c'est une bonne chose. Et sympa, moi je le pense aussi.

         

        Un bishonen … ? Oulah.. C koi ? XD

    3
    Dimanche 14 Avril 2019 à 13:53

     Alors soit. Chez la Grande Louise je serais un type sympa et pas trop con!

    De base, je pense que tu sais peut être que les shônen sont un type de manga? Shônen en soi, veux dire "jeune garçon" aussi. Tout comme Shôjo signifie "jeune fille". Un bishônen, littéralement c'est "un beau jeune homme qui se caractérise par un physique de type mince et élancé, ainsi qu'une allure androgyne", souvent héro de manga du genre shônen ai, mais on en retrouve dans tout et n'importe quoi en général. Mais dans mon cas c'est plus a cause de mes allures de collégien androgyne et minimoys. :'D

      • Dimanche 14 Avril 2019 à 14:05

        Voilà, et j'espère que ce ne sera pas que chez moi que tu penseras ça de toi :,)

        Oh bah, moi je trouve ça classe ! Après, si ça te plait pas, je peux comprendre, mais je sais que si j'avais pu être androgyne ou quoi, ça aurait été top ! Je trouve ça tellement classe. Collégien ? Minimoys ? T'abusessss.

    4
    Dimanche 14 Avril 2019 à 14:10

    Bah, ne t'en fais pas, j'ai pas trop une mauvaise estime de moi. ^^ Sinon je ne ferais pas autant d'auto-dérision. Mais il faut dire ce qui est: je n'apparaît clairement pas sympathique aux yeux de tout le monde parce que je ne le suis pas complètement.

    Ah? x) Toi oui peut être. Mais pour moi... ça dépend. Et non, je n'abuse pas. Je dois faire 1-60 environ. :')

      • Dimanche 14 Avril 2019 à 14:16

        Tu sais, on peut pas plaire à tout le monde de toute manière. Moi aussi, pour certains je suis méga chieuse -de par mon hypersensibilité, ou parce qu'ils n'ont pas totalement oubliés comment j'étais-, mais j'y passe outre ! Faut bien savoir poursuivre son chemin 

         

        Est-ce que tu souhaites changer malgré tout, ou rester comme tu es ? Parce que, si tu veux rester comme tu es, ce petit mal-être peut être dû aux regards des autres.

    5
    Dimanche 14 Avril 2019 à 14:22

    Je le sais bien, et je ne cherche pas à plaire à tout le monde, mais à en emmerder le moins, nuance. x) Et oui, je suis assez grand pour savoir qui/quoi écouter et qui/quoi ignorer, je te rassure.

    Aucune idée. Il y a des points positifs et négatifs dans les deux cas, et d'un côté... actuellement au moins le physique correspond à la mentalité. 8) Maybon... > ressembler à Sei Seragaki (12 si tu veux te marrer) ou une "kawaiiGirl" (si tu veux te marrer encore: 3) c'est peut être pas le must. Surtout si ça ne change pas passé la trentaine. x)

    6
    Dimanche 14 Avril 2019 à 14:26

    Ahahahahaha, cette phrase "je cherche pas à plaire à tout le monde mais à emmerder le moins", excellent :,) c'est vraiment pareil pour moi.

     

    Moi je t'invite à réfléchir sur ce que tu veux, et on en reparle if u want ! Si tu veux de l'aide ou quoi que ce soit, tu sais à qui t'adresser ! :)

    7
    Dimanche 14 Avril 2019 à 14:35

    Bah, c'est un fait. x) Et quand je suis embêtant c'est pas voulu en général. (même si parfois j'ai tendance à jouer la provoc' un peu quand un truc me chiffonne)

     

    Yep, et je t'en remercie. ^^ Mais ce soucis d'apparence de toute façon, c'est surtout un gros caprice dû a la façon dont les autres peuvent me voir, je pense. Parce que c'est chiant dans une conversation quand on t'écoute pas parce que tu as l'air d'un gamin. (eh oui, c'est bien connu, les gamins savent jamais de quoi ils parlent). D'un côté c'est ce qui m'a permis de comprendre que les adultes n'ont pas tous la vérité absolue juste parce qu'ils sont adultes (quand j'étais ados j'avais du mal avec ça) et en plus ça me permet de me placer du point de vue "gosse" et "adulte". (avoir une vue d'ensemble/ connaître les deux situations, ça aide à être plus ouvert d'esprit sur pleins de sujets)

      • Dimanche 14 Avril 2019 à 14:45

        Ah la provoc... J'ai connu, j'ai connu x)

         

        Je trouve ça digne de ne pas décribiliser la parole du plus jeune. C'est ce dont j'ai horreur dans le système scolaire/éducatif. 

         

        Une fois, en cours de philo, ma prof me disait "eh bien Louise, vous avez bien minci. Faite attention à ne pas nous faire de l'anorexie."

         

        Je lui explique ma situation, que je mange bien mais que si je perds c'est justement grâce au sport. Elle me dit :

        "Ah mais vous êtes encore jeune, il faut trouver une raison à tout conseil qu'on vous donne. Et je ne suis pas sûre que ce soit exclusivement grâce au sport, je suis sûre que vous vous nourissez peu."

         

        J'ai vraiment, mais genre vraiment pas capté. Chelou la meuf, quand même.

    8
    Dimanche 14 Avril 2019 à 14:49

    Une preuve de plus qu'être enseignant dans un domaine, ne signifie pas avoir raison sur tout ce qui concerne ce domaine...

    Mais pour le coup elle s'inquiétait principalement, je pense. ^^ Ce n'était pas méchant, mais le fait de faire d'un cas une généralité n'était pas très malin ni adroit de sa part... 

      • Dimanche 14 Avril 2019 à 15:02

        Cette prof de philo, se trompe malheureusement très souvent sur plein de truc et elle a un ego surdimensionné MAIS BON. Vais pas me mettre à parler de ça sinon je m'arrête plus.

         

        Elle n'avait pas trop l'air de s'inquiéter (elle me porte pas spécialement dans son coeur, j'suis plutôt grande gueule ahahaha). Mais bon, on va dire que oui !

         

        Vais courir Mad, je te laisse ! Bonne journée mon grand. 

    9
    Dimanche 14 Avril 2019 à 15:08

    Sous prétexte que tu es censé maîtriser une matière et que tu l'enseigne, certains pensent à tort et à travers avoir la vérité absolue sur ladite matière. C'est con. :/ J'ai eut affaire à quelques profs abusés comme ça, et c'est désagréable en plus de donner une mauvaise image/de mauvais conseils aux gens qui l'écoutent.

    Sait-on jamais! Je ne connais pas cette madame, peut être qu'elle a pas mauvais fond même si elle se plante sur des trucs! :')

    Merci, de même, passe une belle après midi! ^^

    10
    Dimanche 14 Avril 2019 à 18:19

    Cette évolution est juste dingue, que ça soit dans ton corps ou dans ta tête. C'est un très bon article en plus d'être un super témoignage, c'est courageux d'avoir posté les photos mais je crois que ça correspond parfaitement à l'article et à la transmission de ton vécu. Je crois que je vais revenir ici quand je manquerai de motivation, mine de rien même sans faire du sport je se retrouve là-dedans. Et puis cette pose incroyable à la fin, tu es superbe et prête à conquérir le monde o/

      • Dimanche 14 Avril 2019 à 18:33

        Hannnnnn Yoko ma soeur.

         

        Merci de tout mon coeur pour ton joli commentaire, je t'aime fort ma belle !! Et t'en fais pas, j'irai conquérir le monde avec toi :p

      • Dimanche 14 Avril 2019 à 21:13

        (et puis on va pas se mentir, c'est sympa de te revoir par ici~)

        Haaawn, moi de même ! Héhé, tu me laisserait une petite place dans ta conquête du monde, je note~

    11
    Dimanche 14 Avril 2019 à 21:47

    Absolument, j'invite Mad aussi a conquérir le monde avec nous s'il le veut bien ;)

    On ira ensemble se goinfrer de chocolat. Et ensuite, sport. X)

    12
    Dimanche 14 Avril 2019 à 21:52

    C'était mon projet à mon inscription sur cette plateforme, alors pourquoi pas, hein. 8) (et vous êtes vraiment soeurs, vous deux? ça fait une sacrée nouvelle)

    Owi! *^* (enfin, pour le chocolat, pas pour le sport. a moins que vous n'ayez envie de faire un puzzle 6.000 pièces après un gros effort)

    13
    Dimanche 14 Avril 2019 à 21:54

    Ahahahaha nonnn non non ! C'est pas ma soeur de sang : mais tu vois, chez nous, on appelle tous nos amis "ma soeur, mon frère", du coup j'ai très souvent cette habitude ahahaha.  Alors go conquérir le monde avec nous, cher Mad !

     

    Bon, je vous laisse avec vos puzzles, j'ai jamais été très patiente dans cette pratique... X)

    14
    Dimanche 14 Avril 2019 à 21:58

    Aaah, je vois! :o 

     

    Pourtant ça peut être marrant, un puzzle à deux. Surtout quand tu fais croire qu'une pièce à disparue ou quand tu fais exprès de faire de la merde pour embêter l'autre. 8)

    15
    Dimanche 14 Avril 2019 à 22:07

    Justement, raison de plus pour pas jouer avec toi : tu vas me faire péter un câble x) 

    16
    Lundi 15 Avril 2019 à 14:31
    Je n'en savais pas autant sur ta situation, tu devrais être vraiment fière d'arriver à en témoigner, et à te dépasser comme tu le fais!

    Aussi, en écho à ton article sur Insta, ton corps t'appartient et c'est à toi de savoir ce que tu trouves attirant chez toi.

    Aussi,ne t'inquiète pas pour le dessin. C'est normal que tes goûts et tes besoins changent, mais ça reviendra peut être. J'espère que tu t'épanouis également en théâtre!
      • Lundi 15 Avril 2019 à 15:26

        Han merci toi, je t'aime fort <3 reviens me parler quand tu veux !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :